Wednesday, November 30, 2005

L'Etat au chevet de la Martinique

Un «hommage national» sera rendu mercredi à Fort-de-France.
Par Thomas LEBÈGUE
vendredi 19 août 2005
(Liberation - 06:00)
jacques Chirac ira-t-il à Fort-de-France, le 24 août, pour participer à l'«hommage national» qui sera rendu aux victimes martiniquaises du crash aérien au Venezuela ? Hier, l'Elysée jugeait encore «prématurée» l'annonce de la venue du président de la République, même si l'ampleur de la mobilisation du gouvernement laisse penser que Chirac pourrait bien faire le déplacement. Le chef de l'Etat passe pour l'instant ses vacances à Brégançon (Var), dans le fort présidentiel d'où il a déjà fait part de sa «très vive émotion». La date de son retour à Paris n'est pas connue. Seule certitude : il devrait être rentré pour le prochain Conseil des ministres, prévu à l'Elysée jeudi.
Si Chirac n'a pas interrompu ses vacances, il a rapidement dépêché en Martinique l'un de ses fidèles : le ministre de l'Outre-Mer, François Baroin (dont le père est décédé dans un accident d'avion). Après avoir assisté mercredi à une cérémonie à l'aéroport de Fort-de-France, Baroin a passé la journée d'hier au Venezuela, pour faire le point sur l'enquête et préparer la venue des familles des 152 victimes à Maracaïbo, la ville la plus proche du site de la tragédie. Les autorités ont affrété un Boeing 747 pour que leurs proches puissent aller se recueillir, demain, dans une chapelle ardente dressée par la Croix-Rouge.
A Paris, le Quai d'Orsay a très vite mis en place une cellule de crise pour répondre aux inquiétudes des nombreux Antillais vivant en métropole. Le ministre des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, avait indiqué mercredi qu'il se rendrait lui aussi «si possible samedi» au Venezuela afin d'accompagner les familles des victimes sur le lieu du crash. Mais hier, le Quai d'Orsay laissait entendre que le ministre avait simplement signalé sa «disponibilité» et qu'il allait sans doute se dispenser du voyage.
La mairie de Paris, qui compte nombre d'Antillais parmi ses agents, a par ailleurs indiqué qu'elle prendrait en charge le billet d'avion de ceux-ci aller-retour en direction de Fort-de- France «afin de permettre à chaque agent de l'administration parisienne ayant perdu un parent lors de ce crash de participer à la cérémonie d'hommage aux victimes» de mercredi.

No comments: